14 mai 2007

Une participation de ministres de gauche au gouvernement Sarkozy serait une "trahison de soi-même", selon DSK

Photo : lille2004-_gamma_.jpg

PARIS (AP) - DSK a estimé lundi qu'une éventuelle participation d'anciens ministres de la gauche au gouvernement de Nicolas Sarkozy constituerait une "trahison de soi-même".

"Chacun est libre de faire ce qu'il veut. Je ne crois pas que ce soit obligatoirement la meilleure solution pour quelqu'un qui a été ministre de la gauche, de François Mitterand , de Lionel Jospin, de servir aujourd'hui une politique qui ne peut pas être la même", a observé l'ancien ministre de l'Economie sur RMC-Info.

"Les individus ont le droit de changer d'avis", a-t-il poursuivi avant de lancer: "Ce n'est pas une question de trahison, (...) ou alors c'est une trahison de soi-même".

Les noms d'Hubert Védrine et de Bernard Kouchner sont notamment cités dans les médias. Le député socialiste du Val-d'Oise a expliqué n'avoir "aucune raison" de douter que ces deux personnes ont des "convictions". "Dans ce cas-là, c'est très difficile de dire qu'avec ces convictions-là, on va faire le contraire de ce qu'on a dit avant".

En revanche, il n'est pas choqué que l'ancien ministre socialiste de l'Education nationale Claude Allègre puisse accepter une mission sur les universités. "Il faut faire une très grande différence entre participer un gouvernement et accepter une mission du chef de l'Etat", a considéré Dominique Strauss-Kahn.

Il juge cependant qu'il "serait maladroit de sa part d'accepter une mission aujourd'hui". "Plus tard, le gouvernement sera en place, on ne peut pas demander que seuls des gens qui sont de droite travaillent avec ce gouvernement", mais ce "n'est peut-être pas très adroit de le faire aujourd'hui". AP

Posté par sdj62 à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Une participation de ministres de gauche au gouvernement Sarkozy serait une "trahison de soi-même", selon DSK

Nouveau commentaire